UN PROJET IDENTITAIRE

Projet d’intérêt général marqué par une intention claire de développement local et d’équilibre territorial, Villages Nature a vocation à s’intégrer pleinement dans son territoire d’accueil francilien et seine-et-marnais. Il contribue ainsi directement au développement économique et social et au rayonnement touristique de son territoire d’implantation, conformément aux souhaits émis par les élus des intercommunalités du Sud A4 dans leur Livre blanc de 2009. Autant d’enjeux qui ont été largement discutés avec les habitants et les autres acteurs locaux au cours du débat public organisé sur le projet en 2011, et des sept enquêtes publiques qui se sont déroulées dans les communes concernées entre la fin 2011 et mi-2013.

Un projet d’intérêt général co-construit avec les pouvoirs publics

Initié et développé conjointement par les Groupes Euro Disney S.C.A. et Pierre & Vacances-Center Parcs, Villages Nature n’en est pas moins un projet d’utilité publique bénéficiant d’un cadre institutionnel et réglementaire sans équivalent en France pour un projet d’aménagement de cette envergure : il a, en effet, été classé par l’Etat en « Opération d’Intérêt National (OIN) » et « Projet d’intérêt Général (PIG) », dans le cadre de la signature, en 2010, d’un avenant à la Convention trentenaire de 1987 conclue entre Disney et les pouvoirs publics français. Un dispositif qui a déjà démontré son succès, puisqu’il a permis de réaliser, en une vingtaine d’années, le développement combiné de la 1ère destination touristique européenne – Disneyland® Paris – et d’un pôle urbain et économique majeur dans l’Est francilien – Val d’Europe – sur le Secteur IV de Marne-la-Vallée.
L’avenant de 2010, signé entre partenaires privés (The Walt Disney Company, Euro Disney S.C.A., Pierre & Vacances-Center Parcs, Les Villages Nature de Val d’Europe S.A.S.) et publics (Etat, Région Île-de-France, Département de Seine-et-Marne, Etablissement Public d’Aménagement de Marne-la-Vallée, RATP), permet ainsi à Villages Nature de prendre pleinement part, en tant que composante éco-touristique spécifique de l’accord, au « nouveau souffle » donné au développement maîtrisé et concerté du Secteur IV de Marne-la-Vallée à l’horizon 2030.

ancrage-territorial

Un ancrage territorial fort, facteur de développement local

L’impact économique et social local significatif de Villages Nature est l’un des aspects centraux de son intégration territoriale. Le développement de la phase 1 de Villages Nature représente un investissement global de plus de 700 millions d’euros. Une fois terminée et complètement opérationnelle, cette phase 1 permettra de générer environ 7 millions d’euros de retombées fiscales locales par an, ainsi que la création de 4 500 emplois directs et indirects, dont 1 600 directs. Les opportunités d’emplois au sein de Villages Nature, notamment au plan local, sont valorisées par une coopération active avec les acteurs publics de l’emploi, qui a déjà débuté en 2012.
Par ailleurs, le Plan d’Action Durable de Villages Nature permet de favoriser la mise en place de partenariats locaux dans différents domaines tels que les matériaux de construction durables, l’alimentation durable, la gestion de la Ferme, les programmes d’animation liés au vivant, les synergies touristiques… Des premières pistes de réflexion ont été lancées et discutées dans le prolongement du débat public de 2011, notamment avec certaines collectivités territoriales et intercommunalités, ainsi qu’avec des acteurs du monde associatif et agricole. Ces sujets se concrétiseront progressivement au fur et à mesure de la finalisation de la conception du projet, de sa construction et au-delà.

pig

Un projet identitaire pour l’Île-de-France et la Seine-et-Marne

Au-delà des retombées mesurables citées plus haut, la réussite de l’intégration territoriale de Villages Nature comporte également un enjeu fort au plan politique et sociétal : celui d’un projet véritablement identitaire pour l’ensemble de l’Île-de-France et de la Seine-et-Marne, en particulier pour les collectivités situées au sud de l’A4, avec lesquelles la concertation a débuté de longue date et se poursuivra jusqu’à l’ouverture de la destination prévue en 2016.
Projet identitaire au niveau des territoires, Villages Nature l’est aussi pour ses riverains : les porteurs du projet ont, en effet, manifesté une intention de principe de rendre la destination accessible à la clientèle locale à certains moments de la journée et de l’année, selon des modalités qui seront définies d’ici à l’ouverture au public de la destination.

projet-identitaire

Un vecteur de rayonnement touristique pour la France

Dans un marché touristique mondial de plus en plus concurrentiel, et dans lequel la France et la destination Paris Île-de-France doivent sans cesse renouveler leur offre pour continuer à séduire les touristes internationaux, Villages Nature représente un atout-clé.
A cet égard, l’avenant de 2010 confère au projet une ambition forte au service du rayonnement et de l’attractivité touristiques de la France et de sa Région Capitale : Villages Nature a ainsi vocation à s’intégrer pleinement dans le « Cluster Tourisme » de Val d’Europe, initié par les pouvoirs publics depuis la signature de l’avenant de 2010.
Adossé au Grand Paris et relayant son impulsion pour Marne-la-Vallée et la Grande Couronne parisienne à l’Est, ce « Cluster Tourisme » a pour but de fédérer les différents acteurs touristiques du secteur – au premier rang desquels Disneyland® Paris – en vue de développer les synergies avec l’ensemble du tourisme francilien. L’enjeu est, ni plus ni moins, de parvenir à faire de Paris Île-de-France la capitale mondiale combinée du tourisme culturel, patrimonial et de l’art de vivre, et du tourisme de divertissement familial, afin de lui permettre de rivaliser au mieux avec les autres grandes destinations touristiques de la planète.

rayonnement